Réjecteur Bande II broadcast
pour 145 MHz




Sur quelques sites "partagés" Radioamateurs / Broadcast, chacun a l'obligation de ne pas perturber l'autre.

Malgré les normes et les tests draconiens du côté broadcast (rien à voir avec les normes RA !), nos "petits relais" VHF se font généralement assourdir par les puissances mises en jeu par les autres.
Il faut donc monter sur nos installations un système de réjection qui évite les "dommages collatéraux".
Voici le montage simple, robuste, indéréglable que nous utilisons par ici, le réjecteur quart-d'onde :

Principe :
Tout le monde doit connaître les propriétés d'un quart-d'onde :
Fermé il est isolant à sa fréquence de résonnance, et ouvert c'est un court-circuit (inversement pour une demi-onde).
Donc nous prenons un quart d'onde rigide en tubes, dont la longueur active est multipliée par le facteur de vélocité, monté en dérivation, ouvert à l'autre extrémité, (ou une demi-onde court-circuitée en bout, mais ce serait deux fois plus encombrant et fragile) et le tour est joué, enfin presque :
En effet, si sur la bande à rejeter tout va bien, malheureusement ce n'est pas le cas sur la fréquence de travail (144 à 146 MHz), on se trouve désadapté, avec un ROS épouvantable !
Il "suffit" donc pour ramener l'adaptation sur la fréquence, de mettre une petite capa* en parallèle entre le point d'intersection et la masse, pour ma part j'ai trouvé une valeur de 20 pf ; vous pouvez utiliser une capa ajustable... Pour la puissance utilisée en 145 MHz, la tension d'isolation du condensateur pour 50 W maxi est de 63 V ; augmenter si PWR supérieure sinon le montage va se transformer en lance-flammes (et mort du PA) !
*
Si on travaillait plus bas que la fréquence à réjecter, on mettrai une self.
Contrairement à ce que l'on pourait penser, cette capa ne perturbe heureusement pas la fréquence de réjection.

En ajustant d'une part la longueur du tube interne pour la fréquence de réjection, et d'autre part la capa pour la fréquence d'utilisation, on optient ceci :


En ce qui me concerne, ce filtre (conjointement avec un passe-bande LC à 2 cellules, qui donne une courbe encore meilleure) est utilisé avec succès pour les télémesures météo du relais ATV F1ZTZ en APRS (sur 144.800 MHz), aucun problème de saturation du RX par le broadcast (2500 W PAR !) qui se trouve à 10 mètres, et vice-versa...

Il est réalisé avec un tube de section carrée en alu., provenance boom d'antenne de TV, et le tube central de section ronde (également en alu.) acheté en quincaillerie. Le rapport des diamètres est calculé pour 50 Ohms. On peut utiliser du câble coaxial à la place des tubes, mais l'ensemble manque de rigidité et de "design".
Les connecteurs sont des "N", mais vous pouvez utiliser des SO239 si vous n'avez pas peur du ridicule ou d'avoir des disfonctionnements tôt ou tard...
Des pièces de centrage du tube intérieur, découpées dans du Plexiglass™ (attention ça a tendance à se casser lors du perçage et à coller à la mèche !), sont introduites avec un peu de force et légèrement collées.
Voir le croquis...
La perte est inférieure à 0.1 dB, le ROS est "parfait", et la réjection de la fréquence perturbatrice supérieure à 40 dB au centre. Dans les cas difficiles, on peut en mettre deux ou trois en série...

Rappel : La Bande II FM va de 88 à 108 MHz.

Dépêchez vous car le QSJ du métal augmente !

F8APF Patrick 09/2007.