TRANSITIONS COAXIAL / GUIDE D'ONDES

Le présent article a pour but d'examiner les différents principes de conception.





Approvisionnement :

On trouve sur le marché de l'occasion ce genre de produit pour quelques euros ou $, c'est intéressant si l'on compare au prix moyen neuf autour de 450 $ pour un WR159 en N ou 180 $ pour un WR102 en SMA.
Pour les fréquences basses (<6 GHZ), l'OM peut s'aventurer sans risque avec des performances acceptables.

Tableau guide pour les côtes mécaniques :



Quelques conseils de réalisation :

Utiliser impérativement du matériau non magnétique : laiton, alu.
Ma préférence se porte sur le laiton de 1mm facile à approvisionner et à souder, rigide, suffisamment peu conducteur de la chaleur pour ne pas dessouder ce que l'on vient d'assembler. Un fer à souder de 100/250W fait l'affaire, on se brûle un peu mais c'est le métier qui rentre (prendre quelques précautions : chiffon, gant...) !
        - tracer avec précision,
        - découper à la scie à métaux en se servant des mors de l'étau comme guide,
        - retoucher un peu à la lime, nettoyer les arêtes et la partie coté bride pour faciliter la soudure.
        - Les 4 faces doivent se toucher par la tranche et non par recouvrement :


        - pré- souder les 4 coins de la grande ouverture par 1 point extérieur en s'assurant de la planéité irréprochable coté guide d'ondes et en respectant les angles droits.
        - souder les 4 coins de la petite ouverture par 1 point extérieur : ça tient et tout va devenir plus facile.
        - souder chaque arête extérieure avec le moins possible de soudure : elle ne doit pas entrer à l'intérieur.
        - Poser sur la platine s'ajustant parfaitement à la bride de la transition dont on dispose.
        - Assembler par 1 point, puis par 2 points, surveiller sans cesse la géométrie de l'assemblage, puis par 4 et finir par un cordon de soudure en s'aidant éventuellement de décapant, par cotés opposés pour éviter de dessouder ce qui vient d'être fait !
        - Nettoyer rapidement les résidus de décapant au chiffon et nettoyer à l'acétone.

Fond du guide d'ondes

Deux solutions s'imposent selon que les prises sont compatibles avec la distance probe/fond
        - le guide est posé sur le fond (un peu plus grand de 1mm) et souder extérieurement tout autour !
        - le fond est disposé à l'intérieur du guide (en s'aidant par 2 pliages sur le petit coté) et soudé de l'extérieur par l'arrière.



Etanchéité:
En cas de disposition en extérieur, ne jamais rompre la qualité de l'assemblage métal/métal au niveau de la bride " guides d'ondes "en intercalant une feuille de téflon , si fine soit elle !
        - Préférer la disposition, presque au fond du cornet, d'un rectangle de téflon ou mieux de mica (récupéré dans un vieux four micro-ondes), assembler par collage à l'Araldit (le moins possible).
        - L'étanchéité au niveau de la bride sera réalisée par le joint torique prévu ou en son absence par un peu de TUBETANCH (LOCTITE) utilisé par les plombiers.
        - Utiliser des vis et écrous non magnétiques de même nature que le matériau utilisé pour éviter les problèmes d'électrolyse.
        - Pour une bride professionnelle, utiliser le joint torique s'il existe en ajoutant un peu de graisse a la silicone translucide.

Tableau pour définir la les côtes et notamment la distance minimum entre probe/cornet :
J'ai trouvé sur le Web un tableur EXCEL sur les guides d'ondes d'une grande qualité réalisé par W1GHZ modifié par F1CHF.
(F8APF l'a aussi utilisé avec succés pour son cornet à monovis de réglage 2.35 GHz).
Je salue l'excellent travail réalisé par ces deux OM et j'ai eu peu de difficultés à l'adapter aux divers calculs concernant les transitions coaxial/guide d'ondes.


F1UCG Daniel.
F1UCG Daniel 2005
Transposition en HTML F8APF Patrick.