Coupleur pour antenne symétrique
bandes 40 et 80 mètres
à variomètre





Encore (!) un autre type de boîte, utilisant cette fois-ci un transformateur à couplage variable (variomètre) à la place du traditionnel CV en série. Principaux avantages : Moins de pertes et de faux contacts.

On ne trouve pas beaucoup de documentation sur ce procédé, il m'a donc fallu expérimenter pendant deux mois avant d'obtenir un résultat acceptable. Les deux premiers modèles ont fini au recyclage, couplage insuffisant sur 80 m :



Variations sur des variomètres...


Le schéma :

L1 = 7 spires fil cuivre nu 4mm² (dia. 2,25 mm) sur barrettes isolantes diamètre 70 mm, écart inter-spire 10 mm.
L2 et L3 = 5 spires fil cuivre nu 4mm² (dia. 2,25 mm) sur plaque isolante diamètre 70 mm, écart inter-spire 10 mm, montées de part et d'autre de L1. Prises intermédiaires A1 et A2 : 1 spire côté froid (C1/C2) pour une loop, 3 à 4 spires pour une center-feed...
L4 et L5 = 10 spires fil cuivre nu 4mm² (dia. 2,25 mm) sur tubes isolants (PVC...) diamètre 30 à 32 mm, écart inter-spire 6 mm.
CV = condensateur variable 330 à 470 pF, isolation selon la puissance transmise (dans mon cas écartement lames stator / rotor 5 mm pour 300 W P.E.P.).

Les bobines L4 et L5 sont court-circuitées en position 40 m par K1 et K2, afin de diminuer le coefficient de surtension élevé sur cette fréquence. On peut accorder sur 40 m avec les commutateurs ouverts, mais ça amorce grave au niveau du CV d'accord !

Construction :

Le variomètre est réalisé suivant le croquis :


Attention, les bobines L2 et L3 sont bobinées dans le même sens !

On peut mettre le bouton de réglage de couplage directement sur son axe, ou utiliser un renvoi à 90°, le tout maintenu par des vieilles carcasses (vides) de potentiomètres sur des équerres :


Deux butées sont réalisées avec des boulons M4, afin que la rotation de la bobine mobile soit limitée à 90° (de parallèle à perpendiculaire), ceci pour ne pas casser le câble qui va au TRX. Ce câble est réalisé avec un bout de méplat pour la partie mobile (voir photo ci-dessus), puis se termine en coax de préférence isolé Téflon® et semi-rigide pour rejoindre le socle de connexion (N ou SO 239...) :


Pour le CV, on peut utiliser un double cage 2 x 220 pF (dans ce cas on peut relier le rotor à la masse, mais il est préférable de ne pas le faire pour compenser une éventuelle dissymétrie de l'antenne ; idem pour le point commun des bobines L2 et L3 : C1 et C2), ou mieux un type "papillon", mais il faut doubler sa valeur bien entendu.
Sinon on peut le construire avec de la tôle alu, les plaques étant maintenues avec des entretoises de 10 mm :



Il doit être impérativement isolé de la masse ! L'axe est prolongé par une tige isolante (plastique ou fibre de verre) de diamètre 6 mm, et un "domino" électrique :

La différence de diamètre de l'axe du CV est comblée à l'aide
d'une entretoise laiton soudée autour de la tige filetée


Un morceau de clinquant en spirale sert
de contact pour les lames du rotor


Les deux bobines auxiliaires de rallongement 80 m L2 et L3 sont formées sur deux tubes PVC ou autre, dans lesquelles on aura préalablement creusé (scie et lime) une spirale maintenant le fil de cuivre en place :




A proscrire fil gainé car chauffe beaucoup (pertes) :


Elles seront fixées de part et d'autre entre le variomètre et le CV, à l'aide de deux petites équerres sur le châssis. Attention, rien ne doit être à proximité en dessous de 5 à 10 mm, mis à part chaque commutateur associé (voir photo haut de page) !

Les deux commutateurs K1 et K2 qui les court-circuitent en 40 m sont soudés directement sur celles-ci et sont fabriqués ici avec deux boulons M5 montés sur barrette isolante et plaque d'alu (ou de cuivre) percée d'un côté et fendue de l'autre :


ATTENTION : Ne pas manipuler les commutateurs ou autre chose que les boutons de contrôle en même temps que vous êtes en émission, sous peine de brûlures HF !

Les connexions côté feeder antenne sont deux socles bananes isolés, fixés à côté du variomètre :


Exemple de façade :


Procédure de réglage habituelle.

Trés bons résultats pendant les essais avec 300 W P.E.P., les bobines chauffent un peu mais ça va.

Pour plus de puissance, voir le nouveau modèle QRO !

F8APF Patrick 01/2009.