Un transformateur HF compact
pour antenne de type « long-fil »
ou « Conrad-Windom »




Ce qui vient ci-dessous a été vu et revu, je n'invente RIEN, mais j'en fais une petite synthèse :

Pour réduire l'encombrement, on utilise des tores ferrite-amidon, avec enroulements multifilaires. (Voir par exemple page de F5AD)


Transformateurs asymétrique-asymétrique « UNUN » :


Classique, efficace et éprouvé, le transformateur asymétrique-asymétrique « UNUN » (UN
balancedUNbalanced) abaisseur d'impédance 1/9 ème convient trés bien pour adapter une antenne de type « long-fil » ou « Conrad-Windom ».
En effet, ces antennes présentent une impédance de l'ordre de 400 à 1000 Ohms.
(Il y a trois bobines identiques qui divisent la tension par trois, donc l'impédance par neuf) :


Il suffit de retirer alors un bobinage pour avoir une configuration 1/4, mais n'est pas trop utilisé dans ce mode
(Il y a deux bobines identiques qui divisent la tension par deux, donc l'impédance par quatre) :



Dans certains cas, un transfo 1/16 est plus efficace :
(Il y a quatre bobines identiques qui divisent la tension par quatre, donc l'impédance par seize) :




Transformateurs symétrique-asymétrique « BALUN » :


Pour une antenne trombone ou carreau, un transformateur symétrique-asymétrique « BALUN » (BAL
ancedUNbalanced) est utilisé :

La masse du connecteur
va au centre du transfo.



Construction du modèle 1/9 asymétrique-asymétrique :


Pour 200 W max, se procurer un tore rouge T200-2 (il a un diamètre extérieur de 50mm). Il fonctionne trés bien de 1,8 à 18 MHz, bien que donné jusqu'à 30 MHz.
Préparer trois fils 8/10 gainés de couleur différente, d'une longueur approximative de 35 centimètres, et les fixer ensemble côte à côte, à l'aide de ruban adhésif :


Enrouler le trio tout autour du tore, on doit avoir sept spires pour chaque fil !
Se munir d'une boîte "plexo" IP55 de 80 mm de diamètre (ou carrée), y fixer un socle N ou SO 239 (beurk)...
Souder les extrémités B avec C,
D avec E et l'âme du connecteur.
L'extrémité A sur un boulon traversant la boîte direction l'antenne, et F sur la masse du connecteur. On peut, comme sur la photo du haut de la page, rajouter un deuxième boulon pour la terre.
Contre les intempéries, le connecteur et le boulon seront en bas de la boîte. Y faire quelques petits trous de 2,5 mm, toujours en bas, pour évacuer la condensation éventuelle.


Voir le transfo reliant l'antenne à mon QRA.

ATTENTION : Avec 100 W, on trouve plus de 200 Volts sortie Antenne !
Veiller à ne pas dépasser la puissance maximum admissible, sinon la perméabilité du matériau du tore risque d'être irrémédiablement altérée, causant du QRM TVI et des performances médiocres du système. D'autre part, vous risquez de retrouver une crêpe grise à la place du boîtier...


Pour doubler la puissance acceptée, on empile deux tores l'un sur l'autre :

Le tore devient un cylindre...


Puis on bobine les fils (prendre 1,5 fois plus de longueur qu'avec un seul tore !).


Dans TOUS les cas, On paufinera l'adaptation avec la boîte de couplage...

Trés bons résultats ici, remplace avantageusement mon système à bobines et capas télécommutées (un truc de fou !). De plus, il procure une excellente mise à la masse galvanique, évacuant beaucoup de parasites et les charges statiques.

Croquis, schémas, photos et texte
F8APF Patrick 02/2008.
M.A.J. 04/2008.