Modification cavité hélicoïdale
170 MHz pour le 145 MHz




Rappel :
Une cavité hélicoïdale est une cavité résonnante "miniaturisée" : Elle a ses dimensions réduites par 10, même plus ! Elle est cependant un peu moins performante que sa grande soeur.
Pour ce faire, l'élément central est enroulé en spirale, comme un ressort.

On peut l'utiliser en filtre passe-bande (une entrée et une sortie), en réjecteur (une entrée reliée à un "Té" par un quart d'onde, ou par un déphaseur 90°)...


Cavité droite cylindrique passe-bande UHF (home made)


On peut les coupler par deux, par trois, ou plus (utilisation en duplexeur dans les relais)

Une partie du duplexeur à cavités droites de F5ZEZ, relais VHF de Cerdagne,
dans son isolation thermique (mise au point F6FDS / F6KBR)

soit par câblage externe comme ci-dessus, soit par couplage interne à fenêtres, dans ce cas les cellules sont dans le même boîtier :

Modèle double, anciennement quintuple !


    
Modèle triple à joues démontables (MOTOROLA)
couplages modifiés à fenêtres par mes soins en passe-bande 144 à 146 MHz




Cette page n'est pas un cours sur les cavités, ce serait trop long ; voir à cet effet :
Quelques liens Web consacrés à cette technologie.

On trouve au rebus ce genre de filtres (il est dommage que certains ne sachent même pas ce que c'est).
Le problème est que dans la majorité des cas, ces cavités sont conçues pour travailler plus haut en fréquence.

On peut les modifier en conservant de bonnes performances :

Celle de sortie du digi APRS de Cerdagne F5ZWN-2.
Les capas de couplage sont en parallèle pour accepter la PWR


Attention à ne pas oxyder ou salir les surfaces intérieures en tripotant, sinon les performances vont se dégrader (perte accentuée, sélectivité amoindrie...). Ne pas faire subir de choc car ça se dérègle !
  • On rallonge le "tire bouchon" avec une ou plusieurs spires selon le modèle, pour abaisser la fréquence de résonnance.
  • On modifie les couplages entrée / sortie avec capas (passe-bande "bas") ou self (passe-bande "haut") en série, et / ou en modifiant la position de la prise de connexion :

    Il faut trouver un compromis, car plus c'est pointu, plus ça perd (et le ROS augmente) !
  • Vérifier qu'elle est symétrique dans le cas d'un émetteur / récepteur, c'est à dire qu'elle possède des caractéristiques trés proches dans un sens de traversée ou dans l'autre sens.
  • En déconnectant la charge (antenne, PA...), le ROS doit "monter à fond", sinon c'est la cavité qui absorbe tout ! (ça m'est arrivé en réglant une sur un câble en court-circuit).

    Pour ma part, je les utilise pour éviter les gênes mutuelles avec les relais broadcast...
    Efficace !

    F8APF Patrick 01/2008.