Coupleur 500 Watts
bandes 40 et 80 mètres
pour antenne loop





Pour un rendement optimum d'une antenne, il est préférable de l'accorder à sa base. C'est toujours le cas au bout de la ligne d'alimentation de l'antenne Loop.
L'idéal est de l'accorder et de la coupler directement, sans passer par un balun.

Qui dit "forte puissance" dit forte isolation. 500 W représentent prés de 1 Kilo-Volts aux bornes du condensateur d'accord d'une boîte de couplage pour "Lévy" ou "Loop" (y compris "Z-match"). Si elle est mal accordée, c'est pire !
(Entre les feeders de 200 Ohms, on a encore plus de 400 Volts !)
Il faut donc des capas variables bien isolées, avec des écarts conséquents entre les lames. Le revers de la médaille est que le composant devient trés encombrant :

Le coupleur THP made F6BOZ


J'ai réalisé un CV à trés forte isolation pour l'accord CV2, pas trop gros, mais qui me donne peu de "débattement" en capacité : 15 à 67 pF.


Je dois donc, pour pouvoir l'utiliser sur toute la bande des 80 mètres, y mettre en parallèle dessus une capa fixe, toujours de trés forte isolation. J'avais dans un premier temps utilisé des céramiques THT > 4 KV, mais ils avaient tendance à chauffer, et le circuit se désaccordait.
J'ai donc construit un condensateur fixe à air de 90 pF :


Il est constitué de 6 lames alu espacées de 5 mm (la septième est formée par la tôle du coffret) :


Assemblées en quinconce :


Idem pour le CV de couplage série CV1 (68 pF que j'ai récupéré auprés de F1UCG) ISOLE DE LA MASSE, avec C1 (18 pF) à air home made :




Et une deuxième petite bobine (L1) en série avec la principale (L2) qui sert à augmenter la valeur totale selfique, pour pouvoir couvrir toute la bande avec les capas d'accord sans commutation :


Le schéma :


L 1 = 18 spires jointives fil émaillé 15/10 sur tube (préférer verre, porcelaine, époxy, plexi car PVC chauffe) diamètre 32 mm.
L 2 = 18,5 spires fil cuivre section 4 mm², espace inter-spire 10 mm sur plaque plexiglas ou époxy, diamètre self 70 mm.
L 3 = 6,5 spires fil cuivre section 4 mm², espace inter-spire 10 mm, diamètre 50 mm, à l'intérieur de L2 côté "froid" (M).
Il est inutile d'utiliser des bobines grosses comme des suspensions de voiture !

Tout le câblage est en fil souple de 4 mm², les masses sont réunies par du fil rigide 4 mm² ou des lames argentées...

Comme je n'avais pas de double commutateur de qualité (bannir les modèles contemporains en plastique !), j'en ai fabriqué deux (K1 et K2), avec quelques boulons M5, plaques en plexiglas ou époxy, montés sur le haut du coupleur :
    

ATTENTION : Si vous faites de même, ne touchez pas aux éléments des commutateurs (ou d'ailleurs), en même temps que vous êtes en émission, sous peine de brûlures HF !

Le coupleur terminé :

Les deux CV ont sensiblement la même capacité,
mais celui de gauche (couplage CV1) est isolé à 500 V,
et celui de droite (accord CV2) à 5 KV !


Les connexions arrière :

Comme je n'avais pas de socles "banane" 4 mm disponibles,
j'ai monté deux socles SO239 en utilisant uniquement leur connexion centrale.
Côté TRX, un socle de type "N".


Les graduations de la façade :
    


Le coupleur connecté sur l'ampli 500 W à 4 transistors HEXFET® type F5OYV que j'ai reproduit (en version monobande 80 m) avec succès :


F8APF Patrick 10/2008,
modifié 12/2008.